La nature des mots: les mots de liaison

2. Les mots de liaison

E.2.1 La préposition

La préposition unit un mot à son complément.  Le complément introduit par la préposition est soit un nom, soit un pronom, soit un verbe à l’infinitif.  Les principales prépositions et locutions prépositives sont les suivantes : à, dans, par, pour en, vers, avec, sans, sous, de chez, durant…

1. Entoure les prépositions et souligne le groupe de chacune introduit.

Sans mentir, nous étions bien mille.  Tu trouveras facilement la route : elle parte entre un magasin et un terrain vague.  Il y a un traître parmi nous.  En raison du mauvais temps, les vols étaient suspendus.  Je pense qu’auparavant, ils vivaient au-dessus de leurs moyens.

 

2. Le mot souligné est-il une préposition ou un adverbe ?

Rappel : une préposition utilisée seule (sans qu’elle introduise un groupe) est considérée comme un adverbe.

Elles sont avant nous.  Elle est arrivée avant.

Derrière chez nous, il y a un étang.  Il a sans doute dû passer derrière.

Depuis, cette affaire n’a plus bien fonctionné. L’avez-vous revu depuis cette affaire ?

Elle sait qu’il votera contre : le projet ne l’intéresse pas.  Elle a voté contre le projet.

 

3. Retrouve la préposition qui convient à la construction de chacun des verbes suivants.

1. Communiquer quelque chose .......................................................................................  quelqu’un.

2. Communiquer .............................................................................................................. quelqu’un.

3. Consister .............................................................................................................. quelque chose.

4. Continuer....................................................................................................... faire quelque chose.

5. Convenir ............................................................................................................... quelque chose.

6. Croire ......................................................................................................................... quelqu’un.

7. Croire ................................................................................................................... quelque chose.

8. Discuter....................................................................................................................... quelqu’un.

9. Discuter................................................................................................................ quelque chose.

10. Distinguer une chose................................................................................................... une autre.

11. Hésiter................................................................................................................... deux choses.

12. S’acharner................................................................................................................. quelqu’un.

13. Se confronter....................................................................................................... quelque chose.

14. S’en tenir............................................................................................................. quelque chose.

15. Répondre................................................................................................................... quelqu’un.

16. être fâché................................................................................................................... quelqu’un.

 

 

 

 

2.1 Les conjonctions de coordination

La conjonction de coordination est un mot invariable qui sert à coordonner (=à relier) deux mots ou deux groupes de mots entre eux. à mais, ou (= ou bien), et (= et puis), donc, or, ni, car …

La conjonction de coordination relie deux propositions entre elles, elle n’introduit jamais de proposition. Les conjonctions de coordination relient deux mots, deux groupes de mots ou deux propositions de même nature et de même fonction.

2 noms : je mange une pomme ou une poire.

2 adjectifs : je prends ce stylo vert et blanc.

2 verbes : vous devez écouter et travaille, je l’entendis, mais je ne le vis pas.

2 propositions : il veille le soir, donc il est fatigué le matin.

 

2.2 La conjonction de subordination

 

La proposition subordonnée conjonctive est introduite par un mot subordonnant.  Ce mot subordonnant est une conjonction de subordination.  La conjonction de subordination introduit une proposition P2 subordonnée (qui contient un verbe conjugué) dans la P1 (proposition principale) dont elle dépend.

Prends un crayon pour que je note les mesures.

 

1. Souligne les conjonctions de subordination dans les phrases suivantes

 

Depuis que le voyageur était descendu dans la vallée, led paysage n’avait pas changé. Le soir, dès qu’elle eut rangé la voiture, tante Hélène déclara qu’elle allait prendre une douche.  Sa maman lui proposa une douche pour qu’elle se change un peu les idées.  Si tout se passe bien, j’arriverai demain.  Comme il quittait son bureau, le directeur arrivait.

 

2. Complète au moyen d’une conjonction de subordination

 

a) ............................................................................... il sera guéri, nous irons sur le Sirocco avec lui.

b) Elle affirme....................................................................................... vous n’avez pas dit la vérité.

c) Tu as eu une retenue...................................................................... tu n’avais pas remis ton devoir.

d) ...................................................................... tu étudiais davantage, tu aurais de plus beaux points.

e) ......................................................................................... il fait beau, les touristes vont à la plage.